Imprimer
logo PCF Grand Chalon

Refusons le retour à l’anormal !

La crise actuelle va plonger notre pays et le monde dans un état très préoccupant. La crise sanitaire va amplifier la crise sociale, démocratique, économique et écologique.
Nous nous rendons compte que le système actuel ne permet pas de satisfaire les besoins élémentaires des populations, met en péril les systèmes sociaux et écologiques, et même qu’il amplifie la crise par son obsession du profit à tout prix.
En France les politiques successives ont affaibli les services publics . Aujourd’hui nos concitoyens en perçoivent mieux les conséquences.


Mais si des discours gouvernementaux laisseraient à penser que certains retours en arrière seraient opérés, dans les faits les promesses ne sont suivies d’aucun acte d’envergure. Pire des régressions sont déjà actées au nom de l’état d’urgence sanitaire !
Au contraire, nous pouvons craindre que les appels au changement ne soient pas dans la direction favorable à l’intérêt général mais soient entendus dans un sens encore plus ultralibéral.

La stratégie du choc

La stratégie du choc, théorisée par Naomi Klein nous enseigne une chose. Cette crise peut être une opportunité formidable pour le capitalisme de profiter de notre état de sidération pour accélérer sa prédation sur notre société et le Monde, en prétextant l’incapacité de l’État à faire face à la pandémie.
Tout changer, pour que rien ne change, et surtout pas la domination du capital sur la vie.

Que faire ?

Comment faire face dans cette situation compliquée, de sidération, de peur, d’inquiétude pour son avenir, son emploi, la formation de ses enfants, ses capacités de survie même pour certains…

Comment faire face à cet état d’urgence liberticide qui limite notre liberté de réunion et de manifestation.

Avant la pandémie, nous avons vécu une longue période de mouvement social. Comment remettre en route cette résistance au marché, cet espoir de construire un monde plus juste, plus fraternel, plus respectueux de la vie.

Le Parti Communiste Français souhaite qu’un front progressiste s’organise pour ne pas laisser la main aux forces de droite qui appellent déjà à de nouveaux sacrifices pour la population quand par ailleurs les plus riches seront épargnés.

L’actualité a montré la question cruciale des services publics et en particuliers ceux de la santé.
Actuellement quelques promesses de prime ont été faites aux personnels des hôpitaux, on encourage l’applaudissement aux fenêtres des vaillants petits soldats, 100 députés LREM ont même eu l’audace de proposer une loi permettant aux autres salariés de faire cadeau en espèces sonnantes et trébuchantes de leurs congés payés. Les Républicains s’attribuent la paternité de cette idée qui épargnerait les plus riches d’un retour de l’ISF.

Agir dès maintenant !

Nous proposons aux organisations progressistes et à tous nos concitoyens épris d’un monde qui fait passer la vie devant le profit, d’exprimer notre solidarité avec les “ premiers de corvées ”.
Avec les agents hospitaliers, mais aussi avec tous ceux (caissières, éboueurs, personnels des EHPAD, livreurs...) qui assurent des services essentiels et qui sont remerciés par de maigres salaires.

Nous les appelons à signer cet appel au rassemblement et à l’action le 13 juin et le 4 juillet 2020

SignerAppel

 


#PasDeMedailleEnChocolat

Pas de médailles en chocolat pour premiers de corvée et les infirmières
Augmentation du budget de la santé et des salaires !

medaille

 
Construction d'un Mur de messages de soutien aux premiers de corvée:

Dans le respect des consignes sanitaires et malgré les lois liberticides qui n’autorisent pas des rassemblements de plus de 10 personnes dans les lieux publics, mais les autorisent dans les grandes surfaces ou les entreprises.

 

Nous exigeons :

+ 300 € de salaire par mois pour les personnels de santé

+ 20% d'augmentation du SMIC pour les premiers de corvée

Refusons le retour à l’anormal,

Exigeons une juste répartition des richesses !

Retour de l’ISF, abrogation de la Flat Taxe, imposition des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Microsoft,…)
Car refuser l’impôt par l’évasion ou l’optimisation fiscale, c’est mettre en danger la société en ne lui donnant pas les moyens pour sa santé et son émancipation.

Catégorie : Grèves et manifestations
Affichages : 528