Pin It

Le Premier ministre a confirmé le pire

Travailler plus longtemps, pensions calculées avec des points et non plus des trimestres, âge pivot à 64 ans avec malus pour un départ avant cet âge… et donc recul de l’âge de départ à la retraite.
Et il ne dit pas un mot sur le blocage des ressources financières à 14% du PIB, confirmant que le coeur de la réforme vise bien à satisfaire des intérêts financiers et le monde des assurances.
L’universalité est un leurre quand les annonces consistent à opposer les générations entre elles et à sacrifier les nouvelles générations. Si cette réforme était réellement vertueuse, pourquoi le décalage de sa mise en œuvre pour les générations nées après 1975 est-il présenté comme une bonne nouvelle pour celles  nées avant 1975 ?


Aujourd’hui, le pays n’a eu aucune réponse sur sa principale attente :

à l’âge de la retraite, quel sera le niveau de ma pension par rapport à mon salaire de fin de carrière ? 
Le Pays voit bien que l’objectif de Macron consiste à nous faire travailler toujours plus longtemps pour une pension toujours plus faible. Les rustines proposées, qui additionnent le pas grand chose au trois fois rien, visent à masquer la baisse de 27 % du niveau de pensions qui se profile pour les deux prochaines décennies.
Face au mouvement social et populaire qui s’installe avec force dans le Pays et qui s’élargit, une autre réforme des retraites est possible pour répondre aux attentes et aux besoins.

Appel du PCF à la jeunesse particulièrement visée par la réforme!

Le PCF mettra toutes ses forces dans son élargissement, jusqu’au retrait du projet Macron, et appelle à ce titre la jeunesse, particulièrement visée par les annonces du Premier ministre, à s’engager dans cette bataille.
Le PCF soutient la nouvelle journée de mobilisation nationale à l'appel des organisations syndicales et localement nous appelons la population à se rassembler devant la

mairie de Montceau-les Mines

Mardi 17 décembre à 14h30